Denis Meyer

Toupie lumineuse : couplage mécanique & électronique

1 juillet 2019, 09:36
Le propre des gadgets est de se succéder et de se surpasser pour mieux vous lasser. Ce fut le cas par exemple de la vogue des fameuses toupies à trois pales, tenues entre pouce et index, apparues puis disparues en quelques mois… pour céder la place à de nouveaux gadgets. Cependant Elektor a le chic de s’emparer de telles réalisations ludiques pour en proposer une approche sérieuse. Alors que le gadget fabriqué et acheté en Chine ne coûte presque rien – mais ne vous apprend rien non plus – ces projets plaisants et didactiques d'Elektor Labs ont pour ambition de vous procurer une expérience de dépassement de vous-même. Ce sont des invitations à repousser les limites de vos connaissances et de votre savoir-faire.

Synchronisation avec capteur à effet Hall

Décrite par Elektor, la réalisation d’une toupie manuelle vous fait découvrir, utiliser et combiner des notions passionnantes : afficher avec quelques LED de courts textes et des animations lumineuses grâce à la persistance rétinienne ou POV (Persistence of Vision). C'est facile à dire, mais de là à le faire, il y en a des détails à maîtriser ! C’est le bon vieux principe du cinéma et de la télévision mis en oeuvre ici entre le pouce et l’index. Pour synchroniser avec leur position circulaire la commande des LED de la toupie, c'est-à-dire pour les faire s'allumer et s'éteindre au bon moment, le logiciel d’animation doit connaître la vitesse de rotation de la toupie. Pour cela il utilise un capteur à effet Hall, c’est-à-dire un composant, sensible au magnétisme, en rotation devant un aimant fixe. Encore un principe vieux comme le monde, à ceci près qu'ici c'est vous qui programmez et que ça se passe des dizaines de fois par seconde entre vos doigts.

Électronique, LED, µC, logiciel et mécanique

Avec ce projet pas si banal que ça, et l’approche si particulière d’Elektor, non seulement tout est expliqué en détail, mais ce qui est nécessaire pour mener à bien la réalisation vous-même est mis à votre disposition. L’électronique avec le microcontrôleur et les LED, le logiciel du microcontrôleur, et l‘ensemble mécanique, soigneusement étudié pour en garantir l’équilibre : un boîtier imprimable sur imprimante 3D, un roulement à billes et un circuit imprimé.
Il ne manque plus que vos mains habiles pour l’assembler et votre esprit curieux pour s’y intéresser.
 
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés