Clemens Valens

Here today, gone tomorrow *

26 avril 2017, 07:59
​Couverture du single de Fiona Apple
​Couverture du single de Fiona Apple
I think of times we were together,
As time went on it seemed forever,
Times have changed now things are better,
Someone had to pay the price. 
**
(from Here Today, Gone Tomorrow by the Ramones, 1977)

Un gros client contribue à la stabilité financière d'une société dont il achète les services. Mais le jour où ce gros client lui tourne le dos, l'avenir du florissant prestataire tourne au drame. C'est triste, mais fréquent. On n'en parle généralement pas, sauf si le client est Apple et que le produit concerne les capacités graphiques d'un système d'imagerie.

Cette fois, dans le rôle du perdant, nous avons Imagination Technology qui administrait la propriété intellectuelle des applications graphiques d'Apple. Jusqu'au jour où ce très gros client-là a tout bonnement développé sa propre solution pour pouvoir mieux contrôler ses produits.

Les actions d'Imagination, dont la valeur totale atteignait 1 milliard de dollars, ont vu leur cours s’effondrer brutalement de 70 %. Plouf !
 
Imagination gère aussi la propriété intellectuelle des processeurs MIPS (concurrents des produits ARM) utilisés entre autres par Microchip dans les produits PIC32.
 
* Présent aujourd’hui, disparu demain
** Je pense au temps de notre liaison, Elle s’habillait d’éternité, Mais tout a changé : je suis libéré, Mais quel prix à payer pour la séparation.
 
Chargement des commentaires
articles apparentés