Il suffit d'aller sur le stand STMicro, de trouver un aimable vendeur, de mentionner un projet que vous (ou votre société) souhaiterait réaliser et de décrire brièvement le matériel nécessaire. Vous recevrez un bon pour récupérer votre kit le jour même, à un comptoir prévu à cet effet où une équipe souriante vous accueillera. Le comptoir est facile à trouver : il est tout au bout de l'une des plus longues files d'attente que l'on puisse imaginer dans ce type de manifestation... Mais vous recevez gratuitement votre matériel ST / Nucleo.

Projets d'extension

La gamme des cartes d'extension STMicro est tout aussi diversifiée, mais moins déroutante que celle des MCU et le livre s'avère tout aussi bon pour les présenter et les caractériser succinctement. On trouvera des cartes d'extension Bluetooth, Wi-Fi, moteurs pas à pas, moteurs CC sans balais, détecteur de mouvement MEMS & capteurs, LED, NFC et détection gestuelle. Pour certaines, il vous faudra insister pour les obtenir ; d'autres vous seront offertes gracieusement. On pourra objecter que toutes les cartes d'extension ne sont pas utilisées dans les projets décrits dans le livre.

Les projets

Dans le livre, les projets sont précédés par quelques chapitres succincts, essentiellement théoriques, consacrés à la chaîne d'outils de développement (ou IDE = environnement de développement intégré) : Nucleo (ch. 3), architecture du processeur STM32 Nucleo (ch. 4) et exemples de programmes utilisant les IDE (ch. 5). Ici, j'ai été ravi d'apprendre la compatibilité avec des produits tiers comme ARM Mbed, MDK-ARM et TrueSTUDIO. Le System Workbench de STMicro est décrit en dernier très succinctement et n'a pas la faveur de l'auteur comparé aux autres produits. Peut-être est-ce parce que System Workbench est très similaire à TrueSTUDIO, tous deux basés sur Eclipse.
Les projets du chapitre 6 sont les joyaux du livre, non pas par leur originalité mais en raison de l'architecture solide de chacun d'eux, parfois simples, mais ailleurs plus élaborés au point de pouvoir « éventuellement rivaliser avec ceux de Clemens Valens ». Ils sont structurés comme suit :
  • titre du projet
  • description du projet
  • objectif du projet
  • diagramme logique du projet
  • schéma électronique du projet
  • construction du projet
  • listing du programme du projet
  • description du programme
  • tâches complémentaires (option)

C'est là que nous avons la preuve de la grande expérience d'auteur technique, d'instructeur, de conférencier et d'expérimentateur, en un mot d'enseignant, de Dogan Ibrahim. Il a essayé et testé tous les projets du livre.

Bien qu'ils ne présentent pas d'ambiguïté électriquement parlant, je trouve que les diagrammes des circuits manquent du style et des symboles habituels d'Elektor. En revanche, les listings des programmes ne sont pas confinés par la mise en page. Mais bonne affaire, vous n'aurez peut-être rien à taper…

Logiciel gratuit

J'ai été content de voir que l'un des problèmes de nombreux ouvrages sur l'embarqué et le calcul d'Elektor était balayé par cette publication : tous les exemples de code évoqués dans le livre sont disponibles en ligne gratuitement. Auparavant, l'éditeur pratiquait une politique bizarre en fournissant un code unique avec chaque livre pour que son propriétaire puisse accéder au logiciel. Dans certains cas, même les progiciels entiers préparés par les auteurs étaient soit « dans l'hyperespace » en raison de la migration constante des sites, soit enregistrés dans des endroits obscurs ou enterrés profondément dans les sites d'Elektor (pluriel intentionnel).
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés