Vision infrarouge : un œil de serpent pour repérer les courts-circuits ?

24 avril 2019, 11:54
Seek Compact XRPetite précision avant de passer aux choses sérieuses : ce n'est pas à proprement parler son œil qui procure une vision thermique au serpent, mais sa peau. Plus exactement ce sont des fossettes faciales thermosensibles, présentes aussi, selon les espèces, à différents endroits du corps. Une couche de cellules renferme en grand nombre des thermorécepteurs reliés au cerveau. Le serpent capte ainsi la moindre variation de température. Cela lui permet de localiser ses proies et même d'évaluer leur distance.

YT ou « De l’art de perdre son temps plus ou moins utilement »

Seek-Shot-IRLa popularité des appareils de vision infrarouge a littéralement explosé en quelques années. Puisque même l’e-choppe d’Elektor en propose divers modèles dans son assortiment, dont les fameux accessoires pour téléphone portable, j’ai trouvé le sujet intéressant pour cette rubrique. Sans a priori, j’ai donc cherché des vidéos convaincantes, qui ne se contentent ni du déballage du produit ni d’ânonner ce que tout le monde peut lire ailleurs. Cette recherche a un Prix : j'y perds une partie de mon temps à réduire le risque de vous faire perdre le vôtre !
Patience, ça vient...

Vision de nuit et thermographie infrarouge

Utilisé pour la vision de nuit et la thermographie, le rayonnement infrarouge permet de voir et de mesurer la température de cibles diverses, à distance et sans contact. D'abord, mes recherches n'étaient pas restreintes à l’électronique comme champ d’application des appareils de vision IR. J'espérais ainsi trouver quelque chose de moins … banal.
Au terme d’une errance entre chasseurs et plombiers, entre chevreuils et conduites suspectes, et au moment où j’allais renoncer, j’ai réalisé que c’est encore l’électronique qui offre les plus beaux sujets et un traitement tout en nuances. J'ai (re)trouvé une vidéo dont la question centrale est de savoir si une caméra infrarouge est un bon outil pour la détection de pannes en électronique. Dans un premier temps, j'avais écarté cette vidéo sans même la regarder, parce que son titre me paraissait obscur : Seek Compact Pro Thermal cam versus My Face for iPhone short circuit detection​. Que diable vient faire « My Face » là-dedans ? J'ai failli passer à côté d'une perle.

« Tide goes to the lips because they are free »

La séquence que je propose se situe au début d’une séance de dépannage pratique de plus d'une heure, initialement en diffusion directe sur YT (donc sans montage). Il s'agit du canal de Jessa Jones, que vous connaissez sans doute. Celle-ci s’est fait une réputation enviable dans le dépannage et la réparation d’appareils mobiles. Si vous êtes intéressés par l’équipement requis pour le micro-soudage, ses vidéos sont (longues mais) instructives.
Celle-ci l'est doublement. Elle montre, en une dizaine de minutes, que les accessoires de vision infrarouge à monter sur un téléphone portable sont utiles à l'électronicien. Son intérêt est de proposer aussi le recours à un capteur thermique que tout le monde possède, comme les serpents : la peau !
 

Lentille « macro »

Je n'ai plus eu le temps de visionner la suite de cette séance de dépannage, où il est toujours question de l'utilisation d'une caméra IR pour le dépannage. À vous de juger si vous avez du temps à y consacrer.
Lors de mes recherches, j'avais remarqué cette autre vidéo, d'un autre auteur. Elle illustre l’intérêt de l’adjonction d’une lentille dite macro sur un module infrarouge Seek. Apparemment, celle-ci augmente considérablement la netteté des images obtenues. En électronique, cette netteté n’est pas un luxe.
 
 
On ne peut pas utiliser n'importe quelle lentille, évidemment, car il faut qu'elle laisse passer le rayonnement infrarouge... On trouvera d'autres précisions à ce sujet... dans d'autres vidéos.
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés