Un premier circuit-type pour les textiles intelligents

24 janvier 2016, 18:28
L’intégration de l’électronique dans les « e-textiles » soulève encore des problèmes.
L’intégration de l’électronique dans les « e-textiles » soulève encore des problèmes.

Le premier tee-shirt à cardiofréquencemètre intégré a déjà plus de 10 ans. Depuis, le fabricant de textiles finlandais Clothing+ a poursuivi sa carrière de tisserand du 21e siècle en concevant de nombreuses solutions textiles innovantes pour le sport et la santé. L’entreprise a été achetée en juin 2015 par Jabil.

Les circuits pour textiles intelligents conçus par Clothing+ mesurent toutes sortes de paramètres corporels et environnementaux comme la fréquence cardiaque, la bio-impédance (mesure de la masse corporelle), le « toucher » (capteurs haptiques), la température, la luminosité ambiante… L’informatique vestimentaire du futur devrait aller au-delà de ces seules grandeurs et concevoir des tissus réactifs, capables p. ex. de réduire la température du corps ou de dispenser des soins médicaux.

En attendant, les fabricants de textiles sont toujours confrontés à la difficulté d’intégrer l’électronique de cette « intelligence » dans leurs vêtements. La solution Peak+ conçue par Clothing+ et Jabil facilite cette intégration. Peak+ est une solution complète de cardiométrie qui comprend des capteurs de fréquence cardiaque, un émetteur, des applications logicielles, et toutes les procédures d’analyse nécessaires à la traduction des données enregistrées. Peak+ devrait permettre aux marques de mettre leurs produits plus rapidement sur le marché, puisque cette solution court-circuite le recours à des technologies disparates et donc à différents fournisseurs.     [HM]

Chargement des commentaires
articles apparentés