Voir grâce à des électrodes dans le cerveau

12 janvier 2016, 15:08
La caméra (1), dirigée par un détecteur de mouvement oculaire (2), envoie des signaux au processeur (3), lequel envoie des informations à l’implant cortical (4).
La caméra (1), dirigée par un détecteur de mouvement oculaire (2), envoie des signaux au processeur (3), lequel envoie des informations à l’implant cortical (4).

Un audacieux traitement des déficiences visuelles prévoit de stimuler directement les neurones avec des implants électriques. Une caméra intégrée dans une paire de lunettes transmet ses images sans fil à l'implant cortical. Celui-ci est constitué de 11 petites «tuiles» et stimule le cortex visuel par un réseau de minuscules électrodes. Chacune donne naissance à un signal que l'utilisateur perçoit comme point de lumière. Lorsque tous sont stimulés, ils composent une image de 500 points, ce qui permettrait à des personnes souffrant de déficiences visuelles graves de «voir» des visages et d'autres images (assez rudimentaires).

Ce traitement pourrait convenir aussi bien en cas de blessures physiques qu’en cas de dégénérescence liée à l'âge ou au glaucome, que le patient soit partiellement ou totalement aveugle. Les essais cliniques avec le dispositif placé directement sur la surface du cortex visuel sont sur le point de commencer sur des volontaires. On aura compris que cet appareil conçu à l'Université Monash à Melbourne (Australie), en stimulant le cortex visuel, ne passe pas du tout par les yeux, et c'est ce qui en fait la particularité.

Chargement des commentaires
articles apparentés