Jan Buiting

Une batterie à flux fonctionne 10 ans sans entretien

24 février 2017, 15:41
Une batterie à flux fonctionne 10 ans sans entretien
Une batterie à flux fonctionne 10 ans sans entretien
Une batterie à flux bon marché stocke l'énergie dans des molécules organiques dissoutes dans de l'eau à pH neutre et fonctionne pendant 10 ans sans entretien. En modifiant la structure des molécules utilisées dans les solutions d'électrolyte positif et négatif, des chercheurs étatsuniens ont réussi à les rendre solubles dans l'eau, et à fabriquer une batterie qui ne perd qu'un pour cent de sa capacité en 1000 cycles.

Étant donné qu'une batterie à flux stocke une énergie dont la quantité n'est limitée que par la taille des réservoirs cela « ouvre de nouvelles perspectives dans le stockage de l'énergie produite par voie solaire ou éolienne ». Malheureusement, les batteries à flux classiques voient leur capacité de stockage se dégrader au bout d'un certain nombre de cycles de charge-décharge, et nécessitent une maintenance périodique pour restaurer la capacité de l'électrolyte. Un système de stockage de l'énergie à long terme sans entretien pourrait notablement changer la donne économique des énergies renouvelables. 

La clé de cette technologie est l'utilisation de ferrocène pour l’électrolyte positif et de viologène pour l’électrolyte négatif. Ces molécules sont connues pour leurs propriétés électrochimiques. Le ferrocène et le viologène possèdent des qualités intéressantes pour le stockage de charges, mais le ferrocène est totalement insoluble dans l'eau. L'innovation consiste à modifier les molécules de ferrocène, pour les rendre solubles dans l'eau et aussi les stabiliser à long terme pour endurer des cycles de charge/décharge.

En ce qui concerne le coût, le ministère de l'énergie américain, le DOE (Department of Energy) a fixé l'objectif de prix de revient d'une batterie pouvant stocker l'énergie à moins de 100 $ par kilowattheure. Cela permettrait de rendre l'électricité produite par énergie solaire ou éolienne compétitive par rapport aux centrales classiques. La recherche sur les batteries à flux devrait probablement permettre d'atteindre cet objectif rapidement.

Le rapport est intitulé A Neutral pH Aqueous Organic/Organometallic Redox Flow Battery with Extremely High Capacity Retention (Une batterie à flux à couple Redox organique/organométallique en solution aqueuse à pH neutre dont la capacité présente une extrême longévité).
 
Chargement des commentaires
articles apparentés