Voitures d'occasion maquillées, pesticides : l'invisible révélé par une appli spectroscopique

20 février 2017, 07:09
Des pesticides sur les pommes ? Illustration : IFF Fraunhofer
Des pesticides sur les pommes ? Illustration : IFF Fraunhofer
Une appli proposée par les chercheurs de l'institut Fraunhofer permet de détecter des substances masquées comme des résidus de pesticides sur les fruits ou des réparations sur des voitures d'occasion. Aucun matériel supplémentaire n'est nécessaire. D'autres applications sont possibles.

Quand il achète un fruit ou légume dit bio, le consommateur n'a d'autre choix que de faire confiance à ses fournisseurs (supermarché, revendeur ou producteur). Il n'a aucun moyen de détecter la présence éventuelle de pesticides résiduels. Quand vous achetez une voiture d'occasion, comment savoir si le vendeur est sincère quand il déclare que le véhicule n'a jamais eu d'accident ?
L'examen scientifique d'un produit est une opération complexe et onéreuse qui nécessite des instruments de mesure dont seuls des organismes gouvernementaux spécialisés comme la DGCCRF et des instituts spécialisés comme les APAVES sont équipés. Cela pourrait changer.

Les chercheurs de l'institut Fraunhofer ont en effet une appli standard baptisée HawkSpex® Mobile qui transforme en spectroscope (instrument de mesure onéreux !) tout téléphone tactile ordinaire, en en faisant un scanner optique capable d'analyser le spectre des couleurs d'un objet. Il illumine l'objet en lumière polychromatique et son capteur détecte la lumière réfléchie en balayant successivement les longueurs d'onde intéressantes. Le résultat est un spectre de couleurs de l'objet analysé.

Il existe déjà des applications spéciales pour téléphones qui font appel à du matériel spécifique (caméra thermique). Non seulement c'est cher, mais ce n'est pas pratique, surtout pour M. ou Mme Tout-le-monde.
Les chercheurs de l'IFF ont eu l'idée d'inverser le principe : au lieu de balayer les longueurs d'onde avec le capteur, ce qui n'est pas possible avec la caméra RVB d'un téléphone, l'appli se contente d'analyser la lumière réfléchie par l'objet indépendamment de la couleur. C'est là qu'intervient l'astuce : l'objet est éclairé par les couleurs successives émises par l'écran du téléphone, ce qui ne pose pas de problème technique particulier. Grâce à un algorithme intelligent, l'appli reconstitue le spectre de couleurs de l'objet.
Ce spectre, bien que limité aux couleurs visibles ou réalisables avec l'écran du téléphone et à la plage spectrale détectable par la caméra, permet de détecter les traces de traitement chimique d'une pomme ainsi que des retouches de peinture automobile invisibles pour l'œil humain.

Pourquoi cette appli n'est-elle pas disponible dans les boutiques de Google et d'Apple ?
Chargement des commentaires
articles apparentés