• catégorie : Microcontrôleurs
  • Publié en 1/2004 à la page 0
Présentation de l'article

Le moteur pas à pas (2)

la commande unipolaire à 4 canaux

Le moteur pas à pas (2)
Après avoir exposé les généralités sur les moteurs pas et pas et les manières de les mettre à l’ouvrage, il est temps, dans cette seconde partie, de se constituer un système de commande avec l’électronique d’interface pour le piloter par PC.Nous allons donc voir en détail comment construire, vérifier et faire fonctionner une commande de moteur pas à pas à quatre canaux que vous pourrez adapter à la mesure de vos réalisations personnelles. Le projet comporte une interface RS-232 pour une communication directe avec le PC, un langage évolué capable de faire exécuter les commandes adressées au contrôleur et enfin l’électronique de puissance pour fournir l’énergie au moteur. Et nous n’oublierons pas les tuyaux utiles pour adapter correctement le logiciel à vos besoins spécifiques.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Fichier Gerber

Le circuit imprimé de cet article est disponible sous forme d’un ou plusieurs fichiers Gerber. Seuls les membres de la communauté d’Elektor peuvent télécharger gratuitement ce(s) fichier(s). Avec ce(s) fichier(s), vous pouvez réaliser vous-même le circuit imprimé ou bien le faire faire.
Si vous souhaitez passer par un service en ligne, nous vous recommandons notre partenaire Eurocircuits. Nous faisons régulièrement appel à Eurocircuits pour nos prototypes et notre production en série.

Extra info, Update
La sérigraphie des symboles des FET T1 à T16 est malheureusement fausse au niveau de la platine. Les FET doivent être montés à 180 ° de ce qu’indique la sérigraphie, : savoir leur languette métallique tournée vers IC1. La photo de la figure 5 montre que cette erreur n’existait pas au niveau du prototype. La sérigraphie de l’implantation des composants de la platine 020127-1 dessinée à l’intention de cette réalisation comporte une « grossière » erreur : tous les dessins des transistors FET T1 à T16 sont orientés à 180° de ce qu’ils auraient dû être… Comme le montre un coup d’œil à la photo de l’article en question, tous ces transistors devront être montés avec le dos, la plaquette métallique, orienté vers les circuits intégrés et non pas vers les résistances de puissance.
Résistances :
R1,R2 = 330 Ohm
R3,R4 = 100 Ohm
R5 = 1 kOhm
R6 à R10 = 220 Ohm
R11 à R14,R17 à R20,R23 à R26,R29 à R32 = 10 kOhm
R15,R16,R21,R22,R27,R28,R33,R34 = 18 Ohm / 5 W (cf. texte)
Condensateurs :
C1 à C5,C8,C9,C10 = 100 nF
C6,C7 = 33 pF
C11 = 1 000 µ F/40 V radial
Semi-conducteurs :
D1 à D4 = LED 3 mm verte
D5 = LED 3 mm rouge
D6 à D21 = MBR2060CT (Farnell # 247-157, cf. encadré)
IC1 = PIC16F873-20/SP (à programmer soi-même)
IC2 = MAX232CPE (Maxim Integrated)
IC3 = 7805CP
T1 à T16 = FETMOS Logic-Level, tel que, par exemple, RFD14N05L (Farnell # 516-399, cf. encadré)
Divers :
F1 = porte-fusible encartable + fusible 3 AF (rapide)
K1 = embase sub-D 9 points femelle encartable
K2 = bornier encartable à 2 contacts au pas de 5 mm
K3 à K6 = embase autosécable à 1 rangée de 6 contacts
X1 = quartz 20 MHz
La platine (020127-1)
La disquette EPS020127-11, contient tous les fichiers de code-source code
Chargement des commentaires