Banc d’essai : HAT Power over Ethernet pour Raspberry Pi

12 septembre 2018, 15:50

 

Avec un léger décalage dans le temps, la Fondation Raspberry Pi vient d’annoncer la sortie de l’extension matérielle (HAT) Power over Ethernet pour le Raspberry Pi modèle 3B+. Le dispositif permet d’alimenter le système en 5 V sous 2,5 A.


Raspberry Pi PoE HAT Avec la technologie Power over Ethernet (PoE), aucune alimentation séparée n’est nécessaire pour faire fonctionner un appareil. Il s'alimente en effet directement sur le câble Ethernet à partir du commutateur ou d'un injecteur PoE. Il existe de très nombreuses solutions sur le marché pour ce type d'alimentation. Les plus abordables sont les injecteurs passifs, qui réutilisent certaines des paires Ethernet pour injecter une tension donnée, généralement 5, 12 ou 24 V CC. Ces systèmes ne sont généralement pas mutuellement compatibles et ne fonctionnent souvent qu'avec l'appareil pour lequel ils ont été spécifiquement conçus.  Dans une autre catégorie, figurent les systèmes PoE conformes aux spécifications 802.3af ou 802.3at. Ces normes définissent une méthode universelle (indépendante de tout fournisseur) pour alimenter un appareil, et c'est l'approche appliquée concernant le Raspberry Pi. Utiliser ce HAT pour alimenter votre Pi ne sera pas la configuration la plus courante dans la durée, mais le produit permet d'envisager des applications plutôt intéressantes. En effet, partout où vous disposez d'un câble réseau, vous pouvez connecter votre Pi sans alimentation séparée. Cette possibilité est particulièrement pratique si vous créez, par exemple, un point d'accès ou un commutateur téléphonique alimenté par le réseau.

Contenu du produit livré

Le HAT Power over Ethernet pour Raspberry Pi vous est livré prêt à l'emploi dans une petite boîte, accompagné de sa visserie. Contrairement à d'autres extensions de ce type, celui-ci ne permet pas directement un montage mezzanine. Il est possible de réaliser la fonction à l’aide de deux entretoises supplémentaires, mais elles ne figurent pas dans le kit de visserie. Le concepteur a certainement imaginé que ce HAT serait connecté seul à un Pi dans des environnements agressifs ou incorporé dans un boîtier distant, sur un rail DIN.

Avant de monter le HAT au-dessus du Pi, veillez à avoir installé la toute dernière version sur votre système et effectué toutes les mises à jour. Vous aurez ainsi la certitude que le petit ventilateur situé au-dessus de l’extension fonctionne correctement et se déclenche lorsque la température de l'unité centrale du Pi dépasse un niveau donné. Pour le reste, la mise en service de l'ensemble est entièrement autoconfigurée (ou « plug-and-play »).

Première mise en service

Tout est connecté et prêt à fonctionner. Quelles sont les problèmes possibles ? Prenons par exemple la configuration suivante :
 
  • Injecteur DIGITUS PoE (DN-95102) pour 10/100MBit
  • Raspberry PI 3B+
  • HAT PoE Raspberry PI
  • Câble Ethernet en état de fonctionnement
  • Commutateur Gigabit Ethernet sans PoE

Vous avez sans doute là l'une des configurations les plus courantes possibles pour découvrir chez vous l'alimentation PoE. À ce stade, avec la version actuelle de Raspbian, il est probable qu'aucune connexion Ethernet câblée ne sera détectée. En effet, les deux extrémités essaient d'utiliser la configuration Gigabit Ethernet alors que l'injecteur n'accepte au maximum que le 100Mbit. Pour résoudre ce problème, il suffit d'utiliser ethtool pour forcer une liaison 100Mbit en saisissant la commande suivante sur un terminal :  « sudo ethtool –s eth0 speed 100 duplex full ».Il ne s'agit toutefois que d'une solution temporaire et vous devrez le faire à chaque redémarrage du système. Une solution plus durable consiste à utiliser un injecteur PoE pour Gigabit Ethernet.
Cette question est abordée ici.
Chargement des commentaires...
articles apparentés