CES 2019 (2e partie) : les technologies les plus prometteuses

29 janvier 2019, 17:21
CES 2019 (2e partie) : les technologies les plus prometteuses
CES 2019 (2e partie) : les technologies les plus prometteuses
L'édition 2019 du CES a été un excellent cru. L'événement a attiré plus de 180.000 visiteurs, avec un éventail toujours plus large de technologies, depuis le son jusqu'à l'automobile ou la réalité virtuelle. Dans notre 1er article de présentation du salon, nous vous avons emmenés à la découverte de quelques-unes des startups les plus prometteuses du CES. Cet article concerne d'autres entreprises présentes dans la zone Eureka Park du Sands Convention Center, extrêmement fréquentée.

Adok

Jeune pousse parisienne, Adok développe une technologie qui permet de transformer n'importe quelle surface en écran tactile interactif. Lors du salon, l'entreprise a présenté son projecteur intelligent et son assistant de réunion. Totalement autonome, le projecteur Adok fonctionne sous Windows 10 et permet d'accéder aux applis professionnelles les plus essentielles, comme Trello et Office 365.
 
Adok presented its projector at CES 2019
Projecteur intelligent et système d’assistant de réunion d’Adok.
Outre son projecteur, l’entreprise propose le logiciel Adok Meetings qui permet d'organiser, diriger et débriefer des réunions. Selon Paul Peretie, cofondateur et PDG, ces solutions permettent d'optimiser un temps précieux en simplifiant le processus de gestion des réunions, depuis la planification jusqu’au suivi.

« Notre objectif est de nous développer et de distribuer massivement nos offres en six à douze mois », a précisé le PDG. « Si mille utilisateurs de nos produits peuvent réduire le temps passé à organiser des Réunions – ne serait-ce que cinq minutes à chaque fois – à la fin de l'année, le gain de temps est énorme ».

Le projecteur d’Adok est proposé sur le site web de l'entreprise et sera bientôt disponible auprès des distributeurs en Europe et aux États-Unis.

Boarding Ring

La startup française Boarding Ring, basée à Ollioules, se consacre à résoudre le problème croissant de la cinétose, mal des transports lié aux systèmes de réalité virtuelle. Son dispositif Boarding VAR s'adapte à tous les casques de réalité virtuelle pour éviter les « conflits sensoriels », sources de nausées, de vertiges et de maux de tête.
 
The Boarding VAR device at CES 2019
Le dispositif Boarding VAR s’adapte à tous les casques
de réalité virtuelle pour éviter les « conflits sensoriels »
« Nous avons développé de petites extensions, très faciles à mettre en œuvre dans toutes sortes de casques de réalité virtuelle », a indiqué Marilous Suc, cofondateur et directeur marketing de l'entreprise. « L'utilisateur reçoit certains signaux lumineux corrélés avec le mouvement du corps, ce qui permet d'éviter tout conflit entre l'oreille interne et la vision périphérique ».

Le produit devrait être mis sur le marché à la fin de l'année 2019. « Nous en sommes actuellement à la phase de pré-industrialisation, et ce qui est ici est le prototype », a ajouté le responsable, en faisant référence à l'appareil en démonstration lors du CES.

L'entreprise recherche actuellement des financements et poursuit ses travaux de R&D, en développant d'autres produits relatifs à la cinétose. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter le site www.boardingglasses.com/fr.

BrainCreators

La startup BrainCreators a été lancée à Amsterdam en 2012 par des experts en intelligence artificielle (AI). Aujourd'hui, cette jeune pousse aide les grandes entreprises à mettre en œuvre leurs stratégies d'AI spécialisée, notamment dans les télécommunications, l'assurance et l’industrie. BrainCreators intervient par exemple dans le secteur manufacturier pour mettre en œuvre des solutions de contrôle qualité automatisé et de maintenance prédictive.

« Tout ce que nous faisons s'inscrit dans des logiciels et dans l'apprentissage automatique (machine learning) », a indiqué Jasper Wognum, cofondateur et PDG de l'entreprise. « Cependant, nous avons aussi besoin de matériel à un moment donné. Nous utilisons les processeurs graphiques de Nvidia ou IBM, qui sont nos partenaires, mais aussi des caméras et parfois des capteurs ou d'autres dispositifs en partenariat avec d'autres interlocuteurs ».

BrainCreators propose une large gamme de services, notamment la formation, la mise en œuvre et le déploiement. Ces offres s'appuient sur la plate-forme d'étiquetage de données Brain Matter, proposée sous licence aux clients. Parmi les clients de l'entreprise, figurent de grands groupes internationaux comme DHL, mais aussi de solides startups intervenant dans de très nombreux domaines, notamment l’analyse par scanner cérébral.

Avec l'expansion croissante de l'intelligence artificielle, les activités de BrainCreators sont appelées à se développer. « L’AI est un domaine nouveau. Nous avons encore besoin de beaucoup nous expliquer, mais aussi de faire découvrir l'intelligence artificielle. Aujourd'hui, je vois ce phénomène s’accélérer », a poursuivi le PDG. « Je pense que nous allons nous rapprocher davantage de clients qui achètent notre plate-forme Brain Matter et qui demandent du conseil en plus, plutôt que de répondre à des demandes de conseils pour vendre ensuite la plate-forme ».

Si vous souhaitez en savoir davantage à propos de la technologie de BrainCreators, rendez-vous sur le site www.braincreators.com.

Brilliant Sole

Fondée au cours de l’été 2016 à Wilmington, Caroline du Nord, aux États-Unis, Brilliant Sole est une startup novatrice qui cherche à fusionner les technologies de la chaussure et de la réalité virtuelle, avec pour idée de vous donner les moyens d'entrer de plain-pied dans la réalité virtuelle.

Jeff Guard, fondateur et PDG de Brilliant Sole, a profité du CES pour annoncer que l'entreprise commercialiserait d'ici cinq à six mois un kit de développement permettant de travailler avec cette technologie. Ce kit concerne les développeurs d'applications de réalité virtuelle et les créateurs de jeux vidéo. Brilliant Sole propose déjà des matériels éprouvés et de nombreux kits de développement logiciel.

« Dans les mois qui viennent, nous allons lancer une campagne de financement participatif sur Indiegogo. Si l'opération est une réussite, nous pouvons envisager de livrer un kit de développement à la fin de l'été », a déclaré Jeff Guard.

Outre les interactions avec des partenaires et des investisseurs intéressés par le matériel, l'objectif de l'entreprise est de bâtir une communauté de développeurs. À cet effet, la startup propose une démonstration de contrôle du mouvement dans un environnement de réalité virtuelle à l’aide des pieds, assorti d'un retour d'information haptique, sous la forme de sensations tactiles et kinesthésiques.

Pour les passionnés de réalité virtuelle, rendez-vous sur le site www.brilliantsole.com.

Elkrem

Basée au Caire, la startup égyptienne Elkrem crée des solutions pour développer des produits pour l’Internet des Objets (IdO), destinés à communiquer avec des technologies décentralisées comme Ethereum et Bitcoin. Lors du CES 2019, l'entreprise a présenté une carte de développement IdO pour blockchain – dépourvue de nom pour l'instant destinée à ceux qui souhaitent créer et déployer des appareils IdO en toute sécurité sans avoir à passer par des serveurs.

 
Elkrem’s Blockchain IoT dev board was on display at CES 2019
Carte de développement IdO pour blockchain d’Elkrem.
« Notre carte allie la simplicité d'un Arduino, la puissance d'un Raspberry Pi et la sécurité d'un porte-monnaie cryptographique matériel », a indiqué Amr Saleh, PDG de l'entreprise, avec un coût inférieur à 100 $ lorsqu'elle sera commercialisée.

Le produit devrait être disponible au deuxième trimestre 2019 lorsque l'entreprise aura définitivement établi le calendrier de production. Pour vous tenir informés, rendez-vous sur le site www.elkrem.io.

German Autolabs

Installée à Berlin, la startup allemande German Autolabs s'est spécialisée dans la réalisation de systèmes d'assistance utilisant l'intelligence artificielle et la communication vocale pour le marché de la mobilité. Au cours du CES, l'entreprise a présenté Chris (299 €), un appareil mobile intelligent et connecté qui permet aux conducteurs de communiquer facilement et en toute sécurité (téléphone, messagerie, e-mail), mais aussi d'accéder à un navigateur ou choisir de la musique par commande vocale et gestuelle. L'application permet également les mises à jour à l'aide de l'appli.

 
The Chris digital assistant from German Autolabs
Chris est un appareil mobile  connecté qui permet aux conducteurs
de communiquer, d'accéder à un navigateur ou de choisir de la musique
en toute sécurité par commande vocale et gestuelle.
« Pour nous, il s'agit du premier assistant numérique spécifiquement conçu pour les conducteurs », a indiqué Daniel Mieves, directeur du marketing chez German Auto Labs. « Cet appareil vient tout simplement s'installer derrière votre pare-brise, exactement comme un GPS, pour moderniser l'habitacle. Une fois connecté à votre Smartphone par Bluetooth, il vous permet d’accéder aux applis et services que vous souhaitez tout en conduisant, et ce, uniquement par la voix et les gestes ».
 
Bien que le produit fonctionne en allemand et en anglais, il n’est actuellement proposé qu'en Europe. Deux mille unités ont déjà été commercialisées. Selon Daniel Mieves, l'entreprise envisage plusieurs dizaines de milliers d'appareils en Europe dès l'an prochain, et peut-être le lancement d'une version aux États-Unis lors du CES 2020.
 
Pour en savoir davantage, n'hésitez pas à consulter le site www.germanautolabs.com.

Idein

Basée à Tokyo, cette jeune pousse japonaise utilise l’apprentissage automatique (machine learning) pour développer des produits permettant de relier des personnes et des objets. Au cours du CES, l'entreprise a démontré son service de plate-forme Actcast pour l'Internet des Objets (IdO) « destiné à relier au Web des événements et des données liés au monde physique, en intégrant des inférences d’apprentissage automatique relatives aux appareils terminaux ».

« Nous disposons de la technologie nécessaire pour créer des inférences d'apprentissage automatique à très grande échelle sur le Raspberry Pi », a indiqué Koichi Nakamura, fondateur et PDG de l'entreprise. La plate-forme permet de détecter des informations en périphérie de réseau et de ne renvoyer que des données synthétiques, si nécessaire. La solution permet donc de réduire considérablement le trafic réseau et de diminuer les coûts de traitement sur les serveurs.

Selon Koichi Nakamura, l'apprentissage automatique remplacera probablement à terme les interventions humaines. Parmi les applications possibles, figurent la surveillance de la circulation, le suivi des clients en magasin et le contrôle de la production dans l'industrie.

« Nous ne créons pas effectivement de solutions pour les utilisateurs ou les clients, mais nous fournissons la technologie fondamentale nécessaire aux fournisseurs de solutions », a ajouté le dirigeant.

L’entreprise prévoit de commercialiser la version de production de son service Actcast au cours des prochains mois. Pour toute information supplémentaire, rendez-vous sur le site https://idein.jp.

Petronics

Compatible avec les systèmes Android et iOS, le Mousr de Petronics est un jouet robot interactif destiné aux chats et à leurs maîtres. Ce système novateur a été créé pour se comporter comme une vraie souris et réagir aux mouvements de nos félins domestiques.

Le produit a été développé il y a quelques années par un groupe d'étudiants en génie électrique de l'université de l’Illinois. Selon le cofondateur de l'entreprise, Michael Friedman, l'équipe a décidé de conjuguer son intérêt pour la robotique et sa passion pour les chats.

 
Petronics's Mousr at CES 2019
Le jouet robot interactif Mousr destiné aux chats.
« Nous avions vraiment envie de créer un robot disponible immédiatement, et pas une machine à 40.000 $ comme celles que l'on voit sur ce salon, mais qui finalement n'arrivent jamais sur le marché », nous a expliqué Michael Friedman sur le stand de Petronics.

Le projet a pris trois ans, après le lancement de l'entreprise et de son produit Mousr sur Kickstarter en 2014. Si l'année 2018 a été consacrée à perfectionner le matériel et le logiciel du jouet robot, 2019 sera celle de l'expansion des ventes. L'essentiel du chiffre d'affaires est aujourd'hui réalisé aux États-Unis, mais l'entreprise vise le marché de l'Union européenne.

Pour acheter Mousr, c’est sur le site www.petronics.io. Le produit est livré aux États-Unis, dans l'Union européenne, en Australie et dans quelques autres pays. Il est également disponible sur la plate-forme Amazon, aux États-Unis.

Strawbees

Depuis Göteborg, en Suède, où elle est installée, Strawbees crée des kits de prototypage technique et scientifique pour les makers de tous âges. L'entreprise propose notamment ses produits Inventor Kit (pailles, systèmes de raccordement, 21 projets pour makers) et Coding & Robotics Kit (constitué de 200 éléments et composants électroniques).

Depuis sa fondation en 2015, Strawbees a acquis une reconnaissance internationale pour ses kits de prototypage amusants et attractifs. Largement couverts dans les principaux médias, ces produits répondent à la fois aux besoins de l'enseignement et du divertissement avec des enfants passionnés dès l’âge préscolaire.
 
Erik Thorstensson presenting Strawbees at CES 2019
Erik Thorstensson présente les kits Strawbees sur le CES.
« Tout ce que nous avons fait l’a été sans aucune démarche marketing », a indiqué Erik Thorstensson, fondateur et créateur des produits de Strawbees. « Si nous sommes présents aujourd'hui dans 40.000 écoles dans le monde, c'est uniquement grâce à notre croissance organique ».

Selon le dirigeant, son entreprise à l'intention de se consacrer davantage à proposer ses kits dans les écoles américaines. « Les enfants comme les enseignants adorent ces kits, et ils conviennent aussi bien aux enseignements préscolaires qu'en université ».

Pour en savoir plus sur les différents kits de prototypage, visitez le site www.strawbees.com.

Viewwer

La technologie de réalité virtuelle est en passe de révolutionner le secteur de l'immobilier. D'où l'intérêt de la plate-forme développée par Viewwer, basée à Mulhouse, destinée à créer et publier, à l'aide d'un smartphone, des visites virtuelles de biens immobiliers. L'ambition de cette startup est d'accélérer la commercialisation de nouveaux logements. Avec un simple smartphone et une application, un utilisateur peut très facilement créer un modèle 3D d'un bien immobilier.

En général, lorsque vous souhaitez louer, acheter ou vendre, vous accédez à une plate-forme Internet contenant différentes offres sous forme d'images et de textes. L'objectif de Viewwer est d'améliorer cette prestation en offrant aux clients potentiels une expérience d'immersion en réalité virtuelle dans les logements proposés.

Pour les mois qui viennent, le cap de l'entreprise est clairement tracé. « Nous souhaitons finaliser et lancer l'application », a indiqué le PDG de l'entreprise, Stéphane Saidani. « Ensuite, nous avons l'intention de promouvoir le produit en France, puis d’essayer de pénétrer le marché américain ».

Selon le PDG d'entreprise, l'application devrait être disponible en mars 2019. Pour de plus amples renseignements sur les applications et les services Viewwer, rendez-vous sur le site www.gizmo-experience.com.

Zimple 3D

L'impression 3D est en train de révolutionner de très nombreux secteurs d'activité, depuis l'industrie jusqu'à l'automobile. Basée dans le sud de la France, l'entreprise Zimple 3D développe des mises à niveau pour les appareils d'impression 3D et propose un moteur de recherche de conception pour l'impression 3D, lancé au début du mois de janvier 2019.

En 2017, la startup a lancé Zimpure, purificateur d'air pour imprimante 3D, chargé d'aspirer les nanoparticules et les émanations toxiques. L’appareil est compatible avec plusieurs modèles d'imprimantes 3D.

 
The Zimpure purifier at CES 2019
Le purificateur d’air Zimpure pour imprimante 3D.
En 2018, Zimple 3D a présenté un nouveau produit baptisé Ziflex, plateforme d'impression qui permet de faciliter et de sécuriser le démontage d'une pièce fabriquée par impression 3D. Flexible, magnétique et mince, ce support adhère solidement au plateau de votre imprimante 3D tout en facilitant le retrait une fois que votre imprimante est prête.

« Dans un délai de six mois à un an, nous aimerions lancer un nouveau produit et développer la diffusion de notre moteur de recherche 3D », a précisé Nicolas Roux, fondateur et PDG de l'entreprise. « Notre algorithme d'intelligence artificielle va pouvoir apprendre des utilisateurs et améliorer ses résultats tout au long de son fonctionnement ».

Si vous souhaitez d'autres informations ou désirez expérimenter le moteur de recherche pour identifier un modèle 3D, c'est sur le site www.fr.zimple3d.com.

Zoi Meet

Zoi Meet propose une solution de traduction incorporant de l'intelligence artificielle pour les réunions internationales. La technologie permet de traduire la voix en temps réel en affichant des sous-titres sur n'importe quel appareil. Il est aussi possible de rechercher des transcriptions, de prendre des notes, de compiler des rapports, etc.

Selon Kevin Oranje, cofondateur de l'entreprise, un abonnement mensuel sera proposé en mars 2019. Les abonnés pourront traduire et stocker leurs transcriptions. Une version bêta est disponible sur le site www.zoimeet.jp.

Kevin Oranje nous a également donné des informations à propos de Volareo, décrite comme « la première enceinte intelligente, open source et décentralisée pour explorer l'univers en pleine expansion du commerce vocal ». Il existe deux versions de ce produit : l'une dédiée aux consommateurs, et une deuxième pour les entreprises, avec des applications spécifiques.

« Notre objectif prioritaire est de répondre aux besoins des consommateurs en nous implantant dans ce secteur tout en créant la communauté de développeurs la plus large. C'est ce que nous avons fait depuis le tout début », a précisé le responsable de l'entreprise. « Les membres de la communauté Blockchain ont un état d'esprit résolument orienté vers le code source ouvert. Ils ont tout de suite montré un très grand intérêt pour l’application ou le matériel dans l'idée de créer des programmes. Et c'est exactement ce que nous souhaitions »

Dans les six à douze mois qui viennent, l'entreprise prévoit d'étendre sa communauté de développeurs autour du produit. Il est prévu de créer une plate-forme de développeurs et de commencer à travailler sur les applications. La production du système de l’enceinte commencera en février 2019. Pour en savoir plus sur Volareo, rendez-vous sur le site https://volareo.live. Pour d'autres informations et des informations à propos de Zoi Meet, c’est à cette adresse : www.zoimeet.com.
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés