Energies renouvelables: penser global, produire local

8 mai 2017, 08:47
L’ONG Black Rock Solar installe des panneaux photovoltaïques dans l'école privée sous contrat Rainshadow de Reno (Nevada).
L’ONG Black Rock Solar installe des panneaux photovoltaïques dans l'école privée sous contrat Rainshadow de Reno (Nevada).
La lutte contre les effets du changement climatique passe de manière évidente par la transition vers des sources d'énergies renouvelables, avec une conséquence sans précédent, pourtant rarement citée : la démocratisation de notre production d’énergie.

Cette situation résulte de la transition entre énergies fossiles et sources d'énergie renouvelables. Les énergies fossiles sont concentrées dans quelques pays, comme l'Arabie Saoudite, la Russie et les États-Unis, et leur extraction est contrôlée par de grandes entreprises comme Shell, Exxon et Gazprom. La dépendance de l'économie à cette énergie confère à ces états et à ces entreprises un pouvoir énorme à l'échelle mondiale.

Les énergies renouvelables créent cependant une dynamique radicalement nouvelle. La technologie de récupération d'énergie est librement disponible et nous pouvons aujourd'hui injecter, dans le réseau électrique public, l'énergie issue de microgénérateurs. Un pays ou une région peut également décider librement de construire des turbines éoliennes ou des fermes photovoltaïques et décentraliser ainsi le réseau de production en évitant une concentration extrême.

Les ressources renouvelables conviennent également pour la production autonome d’énergie. Un gouvernement local peut utiliser des éoliennes ou des panneaux photovoltaïques pour compléter son offre énergétique dans le cadre d'une politique de neutralité carbone. Au-delà des aspects écologiques, l'approche apporte également des gains économiques. Au lieu de payer des multinationales opaques à fournir de l’énergie, l’argent resté dans les coopératives et les entreprises locales contribue à l’emploi et à la croissance.

Cette démocratisation énergétique n’est pas des plus simples, mais elle est possible à en juger par les exemples du Danemark et de l’Allemagne. Près de la moitié des capacités de production d’énergies renouvelables en Allemagne est le fait de particuliers. Au Danemark, plus de 100 coopératives détiennent plus de 75 % des éoliennes*. Face à un avenir incertain, ce développement est intéressant, même si la perspective du transfert de la production d’énergie à un vaste réseau de petits producteurs indépendants n’a pas manqué de faire réagir les poids lourds du marché de l’énergie...

*Statistiques 2013 | Photo : Black Rock Solar avec licence CC BY 2.0.

Tessel Renzenbrink

Tessel Renzenbrink est une auteure indépendante qui observe l’impact des technologies sur la société. Elle est particulièrement intéressée par les technologies de l’information et la transition vers la production d'énergie à faibles émissions de carbone. Pour... >>

Chargement des commentaires
articles apparentés