le retour des petits circuits 18 : commande sonore pour bouton

18 mars 2020, 06:00
le retour des petits circuits 18 : commande sonore pour bouton
le retour des petits circuits 18 : commande sonore pour bouton

Silencieux de réveil - commande sonore au lieu du bouton

idée : Elex
Les personnes qui au premier son du réveil-matin sautent de leur lit, pleines d'énergie pour la nouvelle journée, sont rares. La plupart d'entre nous ont besoin de temps pour se remettre en phase avec la dure réalité et les yeux en face des trous. C'est là qu’intervient le bouton « encore deux minutes » qui permet de somnoler encore quelques minutes avant de s'arracher pour de bon aux bras de Morphée.
La difficulté, surtout quand il fait encore nuit, c’est de trouver ce fichu bouton snooze. Les tâtonnements se soldent souvent par des catastrophes variées selon vos habitudes cubiculaires... sur lesquelles on ne s’étendra pas ici.
« Il doit y avoir un meilleur moyen », s’est dit un électronicien. Aussitôt dit, aussitôt fait, voyez le schéma ci-dessous. Le cœur du circuit est un amplificateur opérationnel intégré (A1), configuré comme un amplificateur de microphone inverseur. Le microphone est de type électret et reçoit sa tension d'alimentation à travers R1 et R2. 

 
Figure 1. Voici comment remplacer un bouton quelconque (celui d'un réveil électrique par exemple) par une commande sonore.

La sensibilité de l'amplificateur est réglée avec le potentiomètre P1. Le signal de sortie commande à travers T3 un multivibrateur astable (monostable) construit à partir de quelques composants discrets autour de T1 et T2. La durée de l’impulsion (monostable), déterminée par R9 et C4, est ici de l’ordre d’une demi-seconde.
Notre monostable actionne le relais dont le contact de travail se ferme et ferme par la même occasion les contacts du bouton « encore deux minutes » du réveil-matin. Ceci nécessite évidemment une petite intervention chirurgicale sur le réveil, pour mettre les contacts du relais en parallèle avec ceux du fameux bouton snooze du réveil.
Un conseil pour conclure : ne placez pas le micro trop près d'un haut-parleur. À vous de trouver les meilleurs sons (cris, pleurs, jurons, grognements, ronflements, etc.) que le dormeur doit émettre pour actionner la commande vocale.
Comme tous les petits circuits de cette série , cette commande sonore est aussi et surtout une invitation et un prétexte à l'expérimentation et pourrait convenir à une foule d'autres applications qui se laissent commander en tout ou rien par un relais !

Chargement des commentaires...
articles apparentés