Elektor Team

L'informatique est désormais le nerf de la guerre

10 décembre 2013, 14:38
L'informatique est désormais le nerf de la guerre
L'informatique est désormais le nerf de la guerre

On savait déjà les drones américains piratables pour quelques dizaines de dollars (Elektor Hebdo n° 347) ou malades d’un virus (Elektor Hebdo n° 252), voici aujourd’hui que Richard Clark, ex-haut responsable de la sécurité informatique des USA, nous apprend lors d’une conférence de presse que son pays est incapable de déclarer la guerre en raison de sa faiblesse informatique.

Comment le pays qui a accouché d'Apple, du PC et de la souris a-t-il pu en arriver là ? Tout simplement parce qu’il serait « trop » et mal informatisé. En effet, plus encore que chez nous, de très nombreux systèmes vitaux sont contrôlés par informatique : système bancaire bien sûr mais aussi distribution d’eau, d’électricité, transports en commun, etc.

Et comme les réseaux qui interconnectent ces systèmes sont très mal protégés, ils ne pourraient résister à une attaque informatique massive déclenchée par des pays aux compétences techniques suffisantes en ce domaine. Et l’expert Richard Clark, qui  a tout de même été le conseiller de trois présidents américains, de citer pêle-mêle, la Chine, la Russie ou bien encore la Corée du Nord.

Pire encore, l’armée américaine elle-même serait également tributaire de réseaux tout aussi mal protégés, notamment pour sa logistique.

Voici une question qu'il serait intéressant de poser aussi chez nous …

Chargement des commentaires
articles apparentés