Elektor Team

Un joli pouls au poignet

10 décembre 2013, 14:38
Un joli pouls au poignet
Un joli pouls au poignet

« Si les femmes ont des montres, ce n'est pas pour être exactes, mais pour être bien sûres qu'elles sont en retard », disait le chansonnier Jean Marsac.

Epson a inventé un nouveau genre de « montre » qui rappellera peut-être à certains hommes (et à leur ventre) tout le retard sportif qu'ils ont accumulé dans leur canapé. Son écran LCD indique en effet à son porteur la fréquence de son pouls, tandis qu'une émoticône l'informe sur ses besoins en exercice physique et sur la compatibilité (ou non) de cette fréquence avec sa condition physique. Pas de quoi mettre un jogging à une poule a priori puisque les cardiofréquencemètres existent depuis longtemps, mais celui-ci se distingue par son efficacité : il n'y qu'un seul point de contact avec le poignet ! Le faisceau d'une LED est dirigé vers la peau du poignet, tandis qu'une photodiode mesure l'intensité réfléchie, c'est-à-dire la quantité de lumière qui n'a pas été absorbée par l'hémoglobine. La corrélation entre fréquence du pouls et réponse de la photodiode est établie de la façon suivante : tout effort dilate les vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une augmentation du taux d'hémoglobine sur la trajectoire du faisceau, et donc une diminution de l'intensité réfléchie ; une contraction des vaisseaux a l'effet inverse. Toutefois, à moins de courir les bras collés au corps comme un pingouin, les mouvements du bras chahutent le flux sanguin et perturbent la mesure. Ces fluctuations sont donc détectées et éliminées par FFT (transformée de Fourier rapide), grâce à un accéléromètre capable de mesurer les données produites lors des mouvements du bras.

Si vous vous êtes jamais demandé à quoi pouvait servir l'analyse de signal, cette application n'en fournit-elle pas un exemple d'application bien pensé ?

Chargement des commentaires
articles apparentés