Elektor Team

Une plaque d'expérimentation vraiment universelle

10 décembre 2013, 14:38
Une plaque d'expérimentation vraiment universelle
Une plaque d'expérimentation vraiment universelle

Tout électronicien digne de ce nom en possède au moins une : la plaque de prototypage sans soudure, connue aussi sous le nom de « Labdec », est au labo d'électronique ce que la planche à découper est à la cuisine. Pour utiliser une telle plaque, on a besoin en plus d'au moins d’une alimentation externe et d'instruments de mesure. Souvent un amplificateur BF ou un générateur de signal sont bien utiles aussi. Très vite le proto se change alors en un gros spaghetti, avec des fils et des cordons dans tous les sens. Ah, si seulement on pouvait arriver à garder tout ça au propre !

 

Soucieux de résoudre ce problème, l’américain CWAV a mis au point l’USBee Protolyser, une plateforme de prototypage intégrée, truffée d'atouts et d'options utiles. Outre la plaque à contacts elle-même, le Protolyser est doté d'une alimentation régulée de 3,3 V ou de 5 V, d'un oscilloscope, d'un analyseur logique, d'un générateur de signaux et d'un fréquencemètre. Un peu comme si avec la planche à découper, il y avait un jeu bien fourni de couteaux, de hachoirs, de râpes, de dénoyauteurs etc.
Sont également intégrés, en effet, rien moins que quatre voltmètres, des boutons-poussoirs, des interrupteurs, des LED, des potentiomètres, un port série et même des composants électroniques reconfigurables. Le système est piloté par USB (2.0) et un logiciel permet d’afficher des courbes, analyser des protocoles de communication ou encore de configurer la plateforme.

 

L’USBee Protolyser existe en deux modèles (l’AX à environ 1000 $ et le DX qui coûte environ 2000 $) qui ne fonctionnent que sous Windows (XP, Vista ou 7). L'universalité a ses limites.

Chargement des commentaires
articles apparentés