Recension : Electronic Circuits for All

20 décembre 2017, 11:44
Recension : Electronic Circuits for All. Illustration : Elektor International Media.
Recension : Electronic Circuits for All. Illustration : Elektor International Media.
J'ai rencontré les auteurs de ce livre à l'occasion de l'édition 2016 du concours Fast Forward Award d'Elektor au salon electronica de Munich.  Là, Michael Shustov et son fils Andrey ont fièrement présenté un nouveau composant composite, baptisé baristor, contraction de barrier-resistor. Et leur contribution leur a justement valu une récompense avec un prix à remporter dans leur patrie : la Russie. Excluant les moutons à 5 pattes (ou plus) que sont les ampli-op, les schémas des Shustov tournent invariablement autour de composants des années 1970/80/90 archi-courants à côté de quelques curiosités plus rares, mais toujours des éléments discrets du genre de ceux que vous pouvez attraper par deux ou trois pattes.  Ayant entendu parler du baristor disséqué à Munich en 2016, j'étais curieux de voir comment ces fans de – disons, composants électroniques de l'ancienne école – s'en sortaient dans une publication.

Et en effet, le « nouveau » composant est longuement décrit dans Electronic Circuits For All.
 


400

Certains des circuits les plus simples que j'ai trouvés dans le livre auraient pu provenir de l'Encyclopedia of Electronics de Rudolf F. Graf ou encore des séries 30x Circuits d'Elektor. C'est rassurant de penser qu'il s'agit d'une compilation « à la Russe » de plus de 400 circuits électroniques simples si on sait que dans leur approche respective, Graf et Elektor sont outrageusement américain et européen.

Dans le livre, tous les circuits semblent être minimalistes et avouer un manque de précision concernant par ex. les condensateurs de découplage, l'indication des tolérances, la mise à la masse des portes CMOS non utilisées ou les résistances de limitation... Toutes marottes qui me sont chères. Heureusement, tous les circuits sont imprimés avec une taille suffisante pour être clairement lisibles.

Et que font les électroniciens quand ils prennent un livre : vérifier les circuits ! Plus il y en a mieux c'est ! Peuvent-ils servir à quelque chose ?

Un combat indécis avec les mots

La langue utilisée dans le livre pour décrire le fonctionnement des circuits et des composants est parfois étrange et recèle des tournures et acceptions germaniques. De nombreuses phrases ne sont compréhensibles que si vous êtes capable de restituer le vocabulaire anglais correct et que, donc, vous saisissez ce que les auteurs ont voulu exprimer. Par exemple, le terme capacity / -ies [capacité] apparaît partout en lieu et place de capacitance [capacitance], et dans les schémas, grad doit être interprété comme : degree(s) [degré]. Cependant, le mot capacitor [condensateur] est utilisé correctement dans tout le livre. Même si un contrôle orthographique du texte a peu de chances de détecter beaucoup de fautes, les termes électroniques corrects font souvent défaut et le respect de la grammaire n'est pas le point fort.

Jan Buiting

Jan Buiting (1958) touche à l’électronique sous ses formes les plus diverses depuis l’âge de 15 ans. Du côté des études, Jan a décroché jusqu’à présent une licence de radioamateur en classe F, une maîtrise de langue anglaise, un Tek Guru award, et différents c... >>

Chargement des commentaires...
articles apparentés