Banc d'essai : Andonstar, un microscope USB épatant

20 janvier 2017, 02:33
 Banc d'essai : Andonstar, un microscope USB épatant
Banc d'essai : Andonstar, un microscope USB épatant
Un microscope USB affiche l'image fortement agrandie sur l'écran d'un PC ou d'une tablette. Elektor-Labs a testé pour vous le microscope Andonstar V160 comme outil pour la fabrication manuelle de prototypes avec des CMS. En effet, certains de ces composants montés en surface sont si minuscules que, sans microscope, il est impossible de détecter les défauts d'assemblage.
 
En soudure manuelle de CMS, le risque de défaut est élevé : soudure froide et pâté entre deux pastilles sont difficiles à éviter. Une bonne loupe, si possible éclairante, est utile, mais son grossissement souvent insuffisant. L'espace entre loupe et point de soudure est souvent si réduit qu'il est impossible d'y glisser la panne d'un fer. Pour ces situations épineuses, il existe les microscopes binoculaires classiques, les caméras à haute résolution et même des appareils à rayons X spécialisés. Le prix de ces outils professionnels les met hors de notre portée ! Un microscope USB serait une alternative bon marché, mais lequel choisir ?

Immobilité parfaite

En l'utilisant, on se rend vite compte qu'il n'y a pas que la résolution et l'agrandissement du microscope USB qui comptent. L'influence de ses qualités mécaniques est déterminante sur son aptitude à rendre le service attendu. La mécanique de beaucoup de microscopes USB bon marché est si bancale que la moindre vibration, ou le simple fait de toucher la caméra, suffisent à déranger le cadre et/ou la mise au point de l'image.
Pas celle du microscope USB Andonstar V160 dont la platine massive garantit une image stable et nette. Les réglages de hauteur et de mise au point sont précis et faciles. Le cadrage se fait avec la grosse molette de réglage de la platine, la mise au point avec une bague tournante sur le boîtier de la caméra. Celle-ci est petite. À quelques centimètres de l'objet, elle fournit des images nettes, de sorte qu'il reste assez de place pour manipuler le fer à souder tout en regardant l'écran. L'Andonstar V160 permet même une visée oblique pour examiner les composants et les soudures latéralement. La profondeur de champ est appréciable et, dans cette position, la liberté de mouvement pour l'outillage est même plus grande encore.
Vous pouvez aussi sortir le microscope (qui a la taille d'un gros stylo) de son support et l'utiliser en main libre.
Chargement des commentaires
articles apparentés