Tous les articles de Detlef Overbeek
Delphi pour électroniciens, partie 9
1 novembre 2005 par Detlef Overbeek et Anton Vogelaar & Siegfried Zuhr

Delphi pour électroniciens, partie 9

Pas plus grand qu’un timbre-poste, le DelphiStamp est un contrôleur complet hérité du microcontrôleur ATmega128 d’Atmel. Maintenant qu’il n’est plus à présenter, penchons-nous d’un peu plus près sur la programmation en Delphi du DelphiStamp. Commençons par un commutateur autonome, parfait pour arroser le jardin en votre absence.La programmation élémentaire d’un microcontrôleur s’effectue en langage assembleur, un niveau au-dessus du code binaire. Toutefois, cette technique demande beaucoup de temps et de courage. Bien sûr, vous pouvez programmer le DelphiStamp en assembleur mais vous passeriez alors à côté du confort et de la simplicité qu’offrent ses outils de conception et d’essais de programmes rédigés directement en Delphi.Quelques exemples destinés à accélérer l’apprentissage de sa programmation sont fournis avec le produit. Le premier exemple est écrit en assembleur. Comme de coutume, la première étape consiste à réaliser un ordinogramme pour décrire les fonctions du programme à concevoir (figure 1). Pour cet exemple de LED clignotante, nous l’allumerons pendant 3 secondes toutes les 6 secondes. Nous la brancherons par l’intermédiaire d’une résistance série entre le +5 V et le port B, sortie 3. Le contrôleur commute la LED en abaissant la sortie parce que l’ATmega128 peut dériver plus de courant qu’il n’en fournit.
Lire plus...
TÉLÉCHARGEMENT pour les MEMBRES
DELPHI pour électroniciens, 8
1 octobre 2005 par Detlef Overbeek et Anton Vogelaar & Siegfried Zuhr

DELPHI pour électroniciens, 8

Nous allons, ce mois-ci, nous intéresser au DelphiStamp, un contrôleur matériel universel embarquant son BIOS. Ce contrôleur, doté bien évidemment d’un certain nombre d’interfaces matériel, est autonome mais peut aussi être piloté depuis un PC. Personne ne vous interdit cependant non plus de définir votre propre interface.Le DelphiStamp est un minuscule contrôleur-gigogne universel et rapide doté d’une mémoire de bonne taille et de fonctions d’entrées et de sorties. Le BIOS embarqué permet une exécution autonome sur le DelphiStamp de progiciels développés en Delphi. Mais il est également possible d’utiliser une application PC écrite en Delphi en tant qu’organe de commande pour une application exécutée par le DelphiStamp.Le ATMega128 mis à contribution est un processeur RISC travaillant à une fréquence d’horloge de 14,745 6 MHz. La plupart des instructions sont exécutées en une unique impulsion d’horloge de quelque 68 ns. Le code de programme se trouve dans la mémoire Flash. Comme les instructions, exception faite des instructions JMP, LDS et STS, ont une taille de 2 octets, ce ne sont pas moins de quelque 60 000 lignes de programme en assembleur que l’on peut mettre dans la mémoire Flash. Les derniers 8 Koctets sont protégés et contiennent le BIOS.NdlR : Attention : Certains des programmes de cette partie du cours Delphi sont fournis avec DelphiStamp et ne figurent pas dans le fichier de logiciel gratuit ci-contre (040240-8-11.zip).
Lire plus...
TÉLÉCHARGEMENT pour les MEMBRES