La construction ouverte de la machine offre un plan de travail bien dégagé, mais on peut visualiser encore plus précisément le circuit imprimé et les composants grâce à la caméra à haute définition. Celle-ci se relie par USB à un PC ou à un ordinateur portable. Une fonction bien pratique du logiciel d’accompagnement (pour Windows 7/8/10) permet de comparer les éventuelles différences de hauteur entre les composants placés dans le chargeur et sur le CI. Cette compensation de la parallaxe s’effectue au moyen des deux repères en croix visibles sur la photo ci-contre.
 
La surface de la table comprend une matrice de trous de montage espacés de 10 mm. Cette distance est celle du système eC-registration, de sorte qu’un CI fabriqué par Eurocircuits s’adapte et se fixe parfaitement à la table.
 
J’ai évoqué les 4 modes de fonctionnement. Il n’y a pas grand-chose à redire du premier, le mode Free : les trois axes sont déverrouillés, le préhenseur peut donc se déplacer au-dessus de la table dans n’importe quelle direction.
 
Plus intéressant est le mode Array. Dans ce mode, on amène d’abord le préhenseur jusqu’à l’emplacement d’un des composants sur le circuit, puis on verrouille la position de l’axe X avec le commutateur à pédale. Le relâchement de la pédale libère le préhenseur, ce qui permet de saisir un des composants des chargeurs. Lorsqu’ensuite on déplace le préhenseur et son composant, celui-ci s’arrête automatiquement sur la position X « programmée ». Ne reste plus alors qu’à le faire glisser le long de l’axe Y, comme le montre la deuxième vidéo ci-dessous.
 
En mode Copy-paste, ce sont les deux axes qui peuvent être verrouillés. Le principe est le suivant : grâce aux trous de montage eC-registration, on positionne de façon précise le pochoir précédemment utilisé pour l’application de la pâte à braser. Ce pochoir sert ici de modèle : on y place les composants (les broches ou les billes des BGA tombent parfaitement dans les trous), puis on utilise la pédale pour définir la distance entre le pochoir et le circuit imprimé. On peut alors amener le préhenseur au-dessus d’un composant, verrouiller l’axe Y avec la pédale, se saisir du composant, et le déplacer le long de l’axe X. Le préhenseur se bloque alors automatiquement lorsqu’il atteint la distance X prédéfinie. Là encore on comprendra mieux le principe en regardant la vidéo ci-dessous :



 


En mode Lock, le verrouillage des axes X et Y permet d’orienter et de positionner un composant de façon précise, si tant est bien sûr que celui-ci ait été aspiré en son exact milieu. La dernière vidéo montre le fonctionnement de ce mode.
 
La maîtrise d’eC-placer s’acquiert très vite, et avec un peu de pratique même le placement des boîtiers à billes finit par devenir un jeu d’enfant. Notez que le fonctionnement d’eC-placer convient mieux aux droitiers qu’aux gauchers. La machine est par ailleurs protégée contre les décharges électrostatiques, et sa robuste construction lui assure une longue durée de vie, sans que ne soit à redouter l’apparition de jeu dans la mécanique, et donc une baisse de la précision. Autrement dit eC-placer est de qualité professionnelle. Vous trouverez l’ensemble de ses caractéristiques sur cette page. Et si ces spécifications et les vidéos vous ont impressionné au point de vous donner envie de commander une machine, vous pouvez le faire depuis cette page.
 
 
2/2
Chargement des commentaires...
articles apparentés