Banc d’essai : oscilloscope SDS1102X de Siglent

17 août 2016, 10:00
L'oscilloscope SDS1102X de Siglent.
L'oscilloscope SDS1102X de Siglent.
Après le banc d’essai du générateur de signaux SDG830 de Siglent présenté ici, nous passons en revue un instrument non moins indispensable et une nouvelle fois du même fabricant, l’oscilloscope SDS1102X.

Avant de passer en revue l’instrument, mettons en regard vos besoins et certaines caractéristiques des oscilloscopes. Le taux d’échantillonnage d’abord. Même le moins cher des modèles de fabrication chinoise affiche un taux de 500 Méch./s ou de 1 Géch./s. C’est bien plus que ce dont vous aurez besoin si vous travaillez sur des projets ordinaires. La bande passante ensuite. Plus importante que le taux, elle reflète la qualité de l’étage d’entrée analogique et vaudra par exemple 50 MHz ou 100 MHz. La plupart des électroniciens ne travaillent toutefois qu’avec des circuits dont la fréquence ne dépasse pas quelques mégahertz. Dans ce cas un simple oscilloscope USB affichant un taux de 100 Méch./s et une bande passante de 10 MHz se montre suffisant.
 
S’il y a bien deux critères à ne pas négliger lorsqu’on envisage l’achat d’un oscilloscope autonome, ce sont la qualité de l’écran et le maniement de l’appareil. Or, sur ces deux points, on constate souvent de grandes différences d’un instrument à l’autre, parfois sans rapport avec leur prix. Même après plusieurs années d’utilisation, l'ergonomie médiocre de certains instruments coûteux, de grande marque, me déçoit encore. Certains réglages semblent jouer à cache-cache avec mes nerfs, au point que j'en suis  parfois réduit à relire le manuel de ces appareils. Comme il est devenu impossible d’essayer soi-même un oscilloscope en magasin, il faut se fier aux bancs d’essai comme celui-ci et compter sur le retour d’expérience des autres utilisateurs.
 
Revenons à notre SDS1102X. Il s’agit d’un oscilloscope à deux canaux, du milieu de la gamme de Siglent. Côté prix, les membres Elektor peuvent se le procurer pour un peu plus de 500 €. Son taux d’échantillonnage est de 1 Géch./S (500 Méch./s lorsque les 2 canaux sont utilisés) et sa bande passante de 100 MHz, deux chiffres plus qu’honorables pour un instrument de ce prix. Côté profondeur de mémoire, le SDS1102X peut numériser un signal avec 14 Mpoints (7 Mpoints/canal lorsque les deux canaux sont utilisés).

Dès le déballage, on note la robustesse et le poids considérable de l’appareil. Avec ses généreux 8 pouces, l’écran LCD occupe une bonne partie du panneau de commande. L'agencement des touches et des boutons est pratique. Les boutons pour les réglages liés à l’axe vertical sont séparés et il y a, placés sous l’écran, des touches (programmables) d’accès aux menus.

 

Chargement des commentaires
articles apparentés