Une journée sur la planète Elektor

10 décembre 2013, 14:38
Une journée sur la planète Elektor
Une journée sur la planète Elektor

Samedi 20 novembre se tenait à Eindhoven un évènement que je ne souhaitais rater pour rien au monde : ElektorLive!, la grande fête annuelle des lecteurs de notre magazine aux Pays-Bas. 

Arrivé sur place, au pied de l'Evoluon, je suis resté bouche-bée devant ce superbe édifice futuriste en forme de soucoupe volante, érigé dans les années 60 par Philips à la gloire de ses propres innovations, et transformé plus tard en centre de conférence. Je comprenais que mon voyage, au lieu de s'achever, n'allait en fait que commencer.
À l'intérieur, répartis sur plusieurs anneaux concentriques au coeur de la soucoupe, m'attendaient dans une ambiance feutrée des stands par dizaines, où se succédaient les plus grands noms : RS, Farnell, Eurocircuits, NXP, Parallax, Velleman… venus là rien que pour les lecteurs d'Elektor.

 

Pour calmer mon excitation, j'ai papillonné d’un stand à l’autre, émerveillé par toute cette agitation de gens passionnés par les mêmes sujets que moi.
Après une première pause-café pour me remettre de mes émotions, je reprends ma circumnavigation sur la planète Elektor. Levant les yeux vers les étages supérieurs, mon attention est attirée par le déplacement à vitesse régulière d'une personne comme sur un tapis roulant, sans oscillation ni mouvements d’épaules : ElektorWheelie n’est pas loin ! Je mets aussitôt le cap sur l'ascenseur et, le coeur battant, je vais faire la queue sur le troisième anneau pour chevaucher à mon tour ce diable d'engin.
Ça va bientôt être mon tour. Au moment suprême, je sens la décharge d'adrénaline et... zou, c'est parti ! Les cheveux dans le vent, fier comme un coq, je slalome avec brio, confiant mon équilibre et mon squelette au cerveau du Wheelie.

J’ai pu toucher en vrai toutes les pièces de bravoure (et de résistance) parmi les réalisations elektoriennes : la radio logicielle, Air Control, le four à refusion, le nouveau PCB Prototyper… J’ai assisté en Live ! à la présentation du Sceptre par Clemens Valens, virtuose du trackball, rencontré Jan Visser, pédagogue dans l'âme, d’une patience à toute épreuve à l’atelier brasage, vu de mes yeux la sympathique Hedwig, ma correspondante du secrétariat de rédaction, écouté avec attention le discours du rédacteur en chef Wisse Hettinga, et refait le monde (de l'électronique) avec le fougueux et passionné Antoine Authier du Labo d'Elektor !
De ma vie je n'avais jamais observé autant de lecteurs de la revue au m² ! Sur le parking, dans la salle, dans les travées, à la cafeteria, partout des jeunes et des moins jeunes, plongés dans leur magazine Elektor ou Circuit Cellar.

 

Amis lecteurs que l'électronique passionne comme moi, je vous certifie que notre revue est animée par une équipe sympathique, inlassablement vouée à distiller pour vous la quintessence de l’électronique.

Quel jus ! 

La journée terminée, j'ai eu du mal à m'endormir, heureux, excité, des idées de nouvelles réalisations plein la tête.


Gregory Ester, a frenchman in ze Nezerlands

Chargement des commentaires
articles apparentés