Elektor Team

Des solutions pour un coût plus bas et une commercialisation plus rapide sur le marché NewSpace

11 décembre 2017, 09:27
Photo: Microchip
Photo: Microchip
Microchip annonce le lancement d’un nouveau microcontrôleur qui reprend les performances des composants standard, ou COTS (de l’anglais Commercial Off-The-Shelf, en y ajoutant une résistance aux rayonnements spécifiée.  Le AtmegaS64M1 répond aux besoins des applications NewSpace ainsi qu’à ceux d'autres applications aérospatiales critiques, qui requièrent un développement plus rapide et des coûts réduits.
 
Traditionnellement, le développement de systèmes durcis aux radiations pour les applications spatiales exigent de longs délais de livraison et des coûts élevés pour atteindre l’excellent niveau de fiabilité nécessaire pour des missions de plusieurs années en environnement sévère.
 
Le AtmegaS64M1 est le deuxième microcontrôleur megaAVR® 8 bits de Microchip qui utilise une approche de développement dite « COTS-to-radiation-tolerant », c'est-à-dire une approche qui permet d’obtenir des produits tolérants aux rayonnements à partir de composants standard.  Avec cette approche, il est effectivement possible d'utiliser un composant de qualité automobile, comme le Atmega64M1, pour créer des versions au brochage compatible, à la fois en plastique d’excellente fiabilité et en boîtier céramique de qualité aérospatiale.  Ces composants sont conçus pour respecter les tolérances aux rayonnements avec les performances ciblées suivantes :
 
  • Immunité totale en cas d’événement de déclenchement intempestif (SEL) jusqu’à 62 MeV.cm²/mg
  • Pas d’erreur d'interruption fonctionnelle non récurrente (SEFI) qui sécurise l’intégrité de la mémoire
  • Dose absorbée totale accumulée (TID) entre 20 et 50 Krad(Si)
  • Caractérisation du basculement intempestif d’événement non récurrent (SEU) pour tous les blocs de fonctions
Chargement des commentaires
articles apparentés